Naruto Vs Akatsuki est un forum qui de RP. Incarner un ninjas et entrer dans l'histoire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Juujika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juujika Yubiwa



Messages : 1
Date d'inscription : 09/12/2009

MessageSujet: Présentation de Juujika   Mer 9 Déc - 18:32

Vous :

Pseudo : /
Mes Activités : Foot, RP
Mes Disponibilités : 4/7
Mon Age : 14 ans
Connaissez vous Naruto : Manga
Connaissez vous le RP : Je commence
Niveau estimer en RP : Bof
Ou avez vous connu Naruto Vs Akatsuki : Internet




Vôtre Shinobis :


/L'image de votre personnage/ Regardez l'avatar

Le nom de votre personnage: Yubiwa Juujika

Son âge : 12 ans

Votre personnage est un Civil, Ninja ou déserteur. : Déserteur

Villages ou organisation : Taka

Vos Spécialités (exemple : genin,chunnin etc ...): Kage

Vos Affinités (exemple Katon,Suiton etc...): Ma force est tirée de mes anneaux.

Description physique (minimum 5 lignes)

Juujika porte un grand manteau en cuir noir avec de longues manches et un jean noir accompagnant le haut. Un tatouage, faisant honneur à son clan, est gravé sur son bras droit. Une série de cinq anneaux est placée sur les doigts de Juujika, tous de couleur différentes.
Le jeune shinobi n’est doté d’aucune caractéristique bien différente d’un ninja normal. Il perçoit le monde du haut de ses 1 mètre 83 et est souvent comparé à un homme de base, il est musclé, simplement, il n’a pas la carrure d’un être passant ses journées à s’exercer dans le but de prendre en muscle, mais il se défend et estime qu’il n’est pas dans la nécessité de se muscler telle une bête. Aussi, il n’est pas très épais et se situe entre les poids plumes et les poids moyens, avec une masse d’environ 72 kilogrammes. Il n’a donc rien d’un ‘surhomme’ tels que des guerriers qui peuvent s’entraîner nuit et jour dans le seul but d’être le plus musclé possible. Néanmoins, ses bras sont assez épais, ses jambes fines mais entraînées à l’art du combat et l’on peut distinguer des muscles au niveau inférieur du ventre, ce que l’on appelle ‘tablettes de chocolat’. Enfin, ce n’est pas pour autant que notre cher petit Kirijin est champion de Taïjutsu ou expert en combat rapproché.
Au niveau du visage, on peut distinguer plusieurs mèches un peu plus foncées qu’une chevelure argentée normale, un peu comme les feuilles des arbres grisées par l’automne et usées par le temps qui passe, qui tombent sur le front du protagoniste, ces mêmes cheveux sont assez ébouriffés et laissés à leur état naturel, il n’y a là par de coiffure très travaillée ayant été prise à cœur par le jeune habitant du village de la brume. L’allure physique n’est que superficielle, elle ne reflète pas ce qu’est l’être à l’intérieur, et ne fait qu’être sa représentation esthétique extérieure.
Tsuguri a des yeux bleus, un bleu très flou. Aussi peut-on le comparer à la couleur naturelle de la saison des feuilles. Ces deux bulles qui trônent au beau milieu se situent au-dessous d’un front peu large et assez bien proportionné. En ce qui concerne deux autres des éléments apparents de ce visage, la bouche et le nez, ils sont loin de se différencier d’un de leurs semblables basiques, sans grande différence. Nous pouvons remarquer le teint frais, tel l’humidité de l’hiver, dont est pourvu le jeune ninja du pays du brouillard qui est d’un marron assez éclairci.

Description mental (minimum 5 lignes)

Dans le monde des shinobis, beaucoup ont un nindo et des rêves différents des autres. Il a quand même une majorité qui désire devenir Kage et ce n’est pas sans mal. C’est un rêve, comme tous les autres, difficile à atteindre. Notre héros, Juujika, rêve plutôt de vengeance. Ce rêve résidé dans les ténèbres, dans l’ombre, l’obscurité. Et même si son cauchemar prenait fin, il n’arrêterait pas sa course et terminerait son but sur d’autres individus. Il effectue sa vengeance dans l’obscur, certes, mais il demande l’aide de la lumière, de Dieu, il est son serviteur, un envoyé.

De nature assez gentille, il aime servir les autres et surtout Dieu, auquel il fait quelques prières chaque jour. C’est aussi un être cruel face à ses ennemis, il ne fait aucun quartier. Comment, dans un être aussi pur se trouve le mal en personne ? Quelle son les volontés qu’il l’anime, une profonde tristesse ? Une immense haine ?
Sa rapide capacité de réflexion et d’analyse se comptabilise parmi les plus remarquables. Il est dans la capacité d’élaborer une stratégie militaire de très grande ampleur en très peu de temps. En effet, le shinobi du sable se démarque par son penchant pour les stratégies, que ce soit militaire ou politique, il prend son pied à tenter d’atteindre le stratagème parfait, ne possédant pas moins de 0% de chance d’échouer. C’est un véritable passe-temps qu’il a développé au fil du temps. En commençant à jouer aux échecs, il s’est trouvé une vocation, des idéaux. Il s’est tout simplement, à travers ce jeu qui peut paraître des plus banals, forgé une opinion sur le monde, sur ce qui l’entoure. Mais son intelligence ne s’arrête pas à de vulgaires stratégies, mais à une connaissance poussée du monde entier. Tout a commencé lorsqu’il commença à se passionner pour la littérature. A travers ses bouquins, il découvrait des choses dont il n’avait jamais entendu parler. Il s’exerçait en tentant de tout mémoriser, d’arriver à garder souvenir de toutes ces lectures. On aurait pu le qualifier de rat de bibliothèque.
On pourrait le qualifier de petit génie, mais il n’apprécierait sûrement pas le terme. Il n’aime guère les compliments et se force la majorité du temps à faire semblant d’apprécier ces propos souvent hypocrites et impensés. Comme il hait également l’hypocrisie qui est malheureusement omniprésente en ces lieux. Le mensonge n’est pas un remède, mais tout un univers ou l’on peut s’engager, et d’où les retours ne sont que très peu fréquents. Lorsque l’on s’aventure vers une voie qui n’est pas positive, alors les risques de finir corrompu, souillé ne sont qu’accentués. Il est clair et net que notre héros ne s’est jamais tenté avec ce genre de choses, qu’il qualifierait de futile.

Votre histoire (minimum 15 lignes):

Juujika naquît à Kiri. C’était un des premiers jours de l’automne, les feuilles commençaient à jaunir, les animaux à préparer leurs provisions pour l’hiver, les parents
Ninjas à amener leurs enfants à l’Académie. Non loin du centre-ville du village de la brume, siégeait un hôpital un peu improvisé qui n’était là que pour dépanner en même temps que des travaux de restauration qui avaient lieu au grand et véritable hôpital de Konoha. Ils avaient décidé, pour ne pas laisser tomber les malades, de s’installer momentanément dans une ancienne bâtisse de la ville occupée auparavant par des philosophes du pays de la terre. Les moyens de cette petite tanière ou étaient regroupés les malades étaient assez restreints, et il était complexe d’y réaliser des opérations de grande envergure. C’est dans la salle 32b, une modeste ancienne chambre de femme de ménage d’où des cris stridents provenaient. Une femme était en train de prendre sur elle maintes douleurs qui précédaient la venue au monde d’un nouveau Kirijin. C’est après une heure trente de douleur et d’efforts acharnés que Juujika vit le jour. Juujika c’est ainsi qu’on l’avait nommé. Les parents du nouveau né étaient comblés de joie. Ils ne pensaient pas quel bonheur était-ce de pouvoir serrer dans ses bras un enfant qui était le sien, sa propre progéniture. L’opération qui précéda la sortie du bébé fût magistralement réussie par les intervenants médicaux du village de la brume. Tout s’était déroulé comme prévu pour cet accouchement.

Après une longue journée de repos, la mère de Juujika partit de l’hôpital pour rentrer séjourner chez elle, auprès de son mari. Les habitaient assez loin du cœur du village caché du pays du brouillard, ils se situaient approximativement à 5 kilomètres de la muraille nord du village. Ils logeaient dans une somptueuse villa authentique. Elle appartenait à la famille de Lyung, tout droit issue de la haute aristocratie du village. Cette demeure était des plus appréciables. Il y demeurait 6 chambres spacieuses d’au moins 45 mètres carrés et décorées toutes d’un thème différent reflétant chacune une des vertus dont l’homme doit être pourvue. Des salles de bain omniprésentes et toujours à disposition, toutes différenciables de part leurs couleurs. Une pièce principale mesurant une taille démesurée. Bref, cette maison, si l’on pouvait la nommer comme telle, avait été érigée sur des proportions gigantesques, voire même un peu trop.

Pourtant, c’est dans celle-ci qu’il habitât durant toute son enfance et son adolescence. Il avait pris goût à l’espace, au luxe, il avait tout ce qui était nécessaire, même plus. C’était en quelque sorte un enfant gâté, il commença alors à prendre des habitudes et des manières qui commençaient à déplaire à ses parents. Ils ne souhaitaient pas d’une poupée Barbie au féminin, bien qu’en cette époque, Barbie ne soit pas encore créée. Les parents de Juujika souhaitaient un fils qui aurait le sens des valeurs, qui ne vivrait pas au dépend de la fortune familiale, mais qui, au contraire, tenterait d’acquérir son indépendance. Voyant leur fils devenir ce qu’ils ne souhaitaient pas, ils décidèrent suite à des conseils de l’inscrire à l’académie ninja, il était désormais en âge d’y accéder. Il n’eût pas vraiment le choix et dû ‘se résoudre’ à assister à la rentrée des classes ninjas.

Ses parents eurent tout juste en l’inscrivant à l’académie, il ne tarda pas à voir que tout le monde n’était pas comme lui, que tout le monde n’avait pas forcément les moyens de sa famille. Il prit conscience là-bas que d’autres donnaient tout ce qu’ils avaient pour réussir dans la voie qu’était celle du ninja. Tout cela était bien loin de son quotidien et de l’univers aisé dans lequel il avait plaisir à vivre. Il réalisa que vivre de la fortune de sa famille était très mal vu. Il observait parfois les mères le montraient du doigt, prononçant quelques mots alors en le fixant. Quelque part, elles en étaient jalouses, elles enviaient sa richesse. Juujika devint alors un enfant mature et prit enfin conscience des choses capitales.

Il commença alors à se concentrer sur sa réussite shinobi, il étudiait, s’exerçait, sans cesse. Il ne voulait pas être considéré comme un incapable héritier de la bourgeoisie. Il souhaitait montrer que lui aussi pouvait se montrer capable de prouesses. C’est ainsi que, peu à peu, en feuilletant des registres ninjas, il commença à développer une vraie passion pour la lecture. A côté de ça, il n’arrêtait pas de tirer des enseignements de base des livres pour tenter ensuite de les réaliser. Il ne passait pas tout le temps dans les bouquins. Mais il s’ouvrait à travers eux à un univers de connaissance infini, très ludique.

Le petit Yubiwa fût le plus heureux des hommes lorsqu’alors, fièrement, il reçu son bulletin scolaire. En effet, le petit bourgeois n’essuyait d’un seul petit B, pour laisser place à une multitude de A dans toutes les autres matières. Il devançait de loin tous les élèves de son année. Il rentra donc, fanfaronnant, chez lui. Enfin, il se sentait fort. Il éprouvait le besoin de montrer que, lui aussi, avait des capacités et pouvait s’élever au même niveau que les autres. C’était la première réussite de sa vie et la première fois qu’il se sentit vraiment heureux.
A la fin de sa deuxième année, il reçut le titre honorifique de Genin. Ca y est, c’était un ninja. Il était désormais pourvu d’un bandeau frontal qu’il attachât alors à son bras droit et ne le quittât plus. Les années s’enchaînèrent alors, sur le même train de vie. Peu à peu, il commençait à se forger son opinion, de même qu’une réputation d’excellent ninja.
Test rp (minimum 15 lignes)

Le soleil se levait plutôt rapidement, d’après un vieux proverbe shinobi : « vite levé, vite couché » et il n’avait pas forcément tort. Aujourd’hui le soleil se levait de derrière les collines, les arbres se réveillaient doucement, faisant tomber leurs pommes de pain, leurs glands, leurs noix, leurs noisettes. Les rivières et les fleuves continuaient leur travail quotidien aux yeux de tous. Les animaux de la forêt s’éveillaient, les chouettes revenaient de la chasse pour nourrir leurs petits. Les écureuils partaient à la découverte des bois et des glands et les cerfs dormaient encore sous leurs abris.

Juujika, lui, se levait en même temps que le soleil et se couchait en même temps que ce dernier. C’était un enfant très souriant, fier de sa famille, ses amis et de son village. D’ailleurs ce village fut construit par l’un des plus anciens clans du village de Kiri, Juujika en fait partie, le clan Yubiwa. Pour diverses raisons politiques, commerciales et militaires, ce clan entra en froid avec le village. Sans doute le fait que sur tous les plans, productifs et militaires, les Yubiwa étaient les meilleurs. Tous les membres du clan avaient un taux de chakra approchant celui des Bijuus. Ils portaient tous différentes armes, avec de différents effets. C’est ce qui était aussi difficile à définir, la puissance et la force de ces membres.

Aujourd’hui était un jour spécial pour Juujika. C’était le jour de ses 12 ans, le jour où il recevrait ses armes. Les armes de son clan, c’était le temps qu’il attendait. Le jour où il deviendrait un homme au sein du village. Dès lors qu’on l’appela pour le petit déjeuner, il se leva, mit ses chaussures en fer, s’habilla de son habituelle veste sans manche noire. Et il descendit les marches à grande vitesse. Arrivé dans la salle à manger, il vit son grand-père, son père, sa mère et sa sœur. Tous lui souhaitèrent un joyeux anniversaire. En effet elle serait joyeuse cette fête. A table il vit un festin de roi. Il y avait de tout, du jus d’orange, de pomme, de fraise, du multi-jus, de framboise, d’ananas, de raisin, de poire. Il se trouvait aussi des confitures de coings, de noix, de noisettes, de marrons, de fraise, de framboise, aux mûres et de la pâte à tartiner, du café, des grains de chocolat, des tartines avec du beurre. Jamais il n’avait vu autant de bonnes choses sur sa table à manger. Il était heureux et fier, heureux d’être accompagné de sa famille dans ces moments forts et fier d’être né dans ce clan. Il les regardait tous et tous le regardaient. Dans leurs mains se trouvaient des présents.

Alors, sa jeune sœur, s’avança et lui présenta une jolie petite boîte en bois, où des dessins sont sculptés, représentant deux personnes se tenant la main. Juujika ouvrit le coffret et vit une jolie boucle d’oreille en fer, qui représente la croie de Dieu. Il est vrai que la sienne, en bois et attaché par un collier de perle, se faisait vieille. Directement, il mit son collier à l’intérieur de la boite, puis attacha sa boucle d’oreille. Reculant, sa sœur souriait fièrement que son cadeau ai plu à Juujika.

Puis, vint au tour de la mère de Juujika offrit un paquet un peu plus gros. Là il dut déchirer le papier cadeau et il ouvrit le paquet. Alors il vit un nouveau bracelet. Ce bracelet en or incrusté d’une pierre noire. Puis lorsque Juujika regarda attentivement à l’intérieur, il fut comme aspiré et quand il revint à lui, il se sentait mieux. Un bracelet curatif ? Heureux, Juujika embrassa fortement sa mère et la remercia encore et encore.

Ensuite c’était à son père qui alla chercher son cadeau dans la cuisine. Puis il revint avec un lourd objet, de taille ovale et de couleur blanc. Un œuf ! Juujika se précipita vers son père, le questionnant avec envie, lui demandant quand est-ce qu’il allait éclore. Son père lui répondit qu’il était né en même temps que lui et qu’il avait le même âge. 12 ans pour éclore, c’est long mais c’est ainsi. Alors à 15h32, cet œuf éclora, en effet Juujika était né à 15h32. Puis son père posa l’œuf sur un coussin.

En dernier ce fut au tour de son grand-père. Alors il lui demanda de passer dans une salle au sous-sol. On entendait des incantations, sûrement une crypte pour des évènements importants. Elle était assez grande, beaucoup de toiles sur les murs et l’on percevait le son de quelques animaux inconnus. Puis Juujika se retrouva seul avec son grand-père, éclairés par quelques torches accrochées au mur. Alors son grand-père alla cherche un coffre en or submergé de pierres précieuses. Il lui présenta ce coffre, il lui demanda de l’ouvrir et de poser le contenu sur la table. Juujika effectua cette tâche et découvrit cinq anneaux de couleurs différentes. Puis le grand-père lui expliqua :[/i]

Juujika, étant donné qu’en ce jour heureux, celui de tes douze ans, la tradition du clan veut que l’on te confie des accessoires de combat. Il y a douze ans de cela, tu es né et l’on t’a donné le nom du fondateur de notre clan, Juujika Yubiwa. Il y a une autre tradition, c’est que toutes les cinq générations, lors du jour des douze ans de l’un des enfants du village, un garçon reçoit les armes du fondateur et chef de clan. Aujourd’hui, c’est à toi de les recevoir, ses armes et c’est un immense honneur pour moi de te remettre ces objets.

Après quelques incantations et offrandes, le vieil homme prit le coussin, où étaient posés les anneaux, et les soumit à Juujika. Puis il dit :

Juujika, fils de Ryoushi Yubiwa et de Okaasan’ Yubiwa, je te remets ces anneaux, signe de sagesse et de puissance. Puissent-ils faire de toi un fier combattant du clan Yubiwa !

Il montra alors un premier anneau. Celui-ci était de couleur marron et une lettre « R » était notée dessus, puis son grand-père le mit au pouce de Juujika :

Cet anneau représente la terre, c’est avec celui-là que la nature sera ta plus grande aide. Il faut que ton mental soit aussi dur que le roc si tu veux pouvoir le contrôler.

Puis il passa à un autre anneau, jaune, où une lettre « I » est gravée et il le mit à son index :

Celui-ci représente la force destructrice de l’orage et la colère de Dieu. Puisse notre Dieu supporter ton grand chagrin lorsque la tempête éclate.

Le troisième anneau était vert, la lettre « N » y était inscrite et il le mit à son majeur :

Cet anneau utilise la force du vent, l’ennui de Dieu, il souffle et nous, pauvres mortels, sommes balayés par cette force destructrice invisible.

Le quatrième semblait blanc mélangé avec du bleu, un « G » était marqué et il le mit à son annulaire :

Attaquer c’est bien, mais il faut savoir se défendre aussi. Et c’est grâce au corps de Dieu que cet anneau a reçu toute sa rigidité et son pouvoir s’est tiré de cette prophétie

Et enfin le dernier était orange, rouge et jaune, comme le feu explosif. Un « S » était exposé sur sa surface argentée et il le porta à son auriculaire :

L’explosion de rage et de fureur de Dieu ont formé cet anneau. C’est de l’art que d’être broyé par une œuvre créative et explosive de Dieu.

Après avoir placé tous ses anneaux sur ses doigts, une légère lueur divine entoura ces objets d’argent et cette lumière s’estompa. La cérémonie était terminée, Juujika était devenu un homme au service de Dieu Tout-Puissant.

Juujika observait avec attention tous ses anneaux, lorsque sa sœur vint le chercher pour assister à l’éclosion de l’œuf. Juujika monta rapidement les escaliers pour arriver sur place car il ne voulait pas manquer ce spectacle.

On voyait la coque se craqueler, tout le monde retenait son souffle, puis ensuite, toute la coque de l’œuf fut rejetée d’un coup, laissant place à une boule de poil. Ce bébé était gris et par endroit, bleu. Il avait une queue et des ailes. Il poussait quelques rares langues de feu.

Etonné par cette description, il demanda à son père s’il ce bébé était bien ce qu’il était. Oui c’était bien un dragon.
Sur le coup se fut un choc puis Juujika alla embrasser son père et le remercia de tout son cœur. Tout de suite après, Juujika lui donna un nom, Ryu, pas très difficile à trouver étant donné sa race. Son père, ensuite, lui expliqua que Juujika pouvait héberger son animal à l’intérieur de son bracelet noir. Alors il tenta de suite l’expérience, désigna son animal avec son bracelet et le dragon disparu dans un brasier noir. Juujika était fier de sa réussite et de sa journée. Plus tard, il alla s’entrainer dans la forêt avec son Ryu.

Une semaine plus tard, aux portes du village une explosion retentit, Juujika, ne s’étant aperçu de rien, continuait de cueillir des lys, accompagné de sa sœur, Lily. Ayant trouvé un superbe lys, Lily se précipita vers Juujika lorsqu’un homme apparu aussi rapide que l’éclair, derrière elle. Il était assez grand, les cheveux en pics et roux. Il portait des piercings sur son visage et une cape noire accompagnée de nuages rouges. Cet homme tendit la main vers Lily et fut projetée vers lui. Une mare de sang gicla, le corps livide de sa sœur restait pendu sur la drôle d’arme du malfaiteur. Puis vinrent 5 autres hommes, tous roux portant les mêmes habits et les mêmes piercings.

Alors Juujika se lança à l’assaut de ces assaillants et pointa son majeur vers eux. Un vent d’une extrême violence parcourait le corps de Juujika. Puis il se créa une planche de surf avec l’air et attaqua ses ennemis. Il tenta malgré lui une technique difficile à contrôler et soudain un de ces adversaires, le plus costaud de tous, arriva sur son côté gauche puis lui enfonça son pied gauche dans le ventre. A terre Juujika était assommé, puis le jeune homme aux cheveux en pics se tint devant le jeune garçon et dit :


Tu vas connaître la souffrance. Tu seras seul à jamais.

Puis il s’éleva dans les airs, tandis que les autres se retirèrent hors du village. Juujika ne savait pas quoi faire, il ne pouvait pas se relever, il ne pouvait rien faire. Il regarda le corps monter au ciel puis il tendit ses mains vers le village et on vit ses lèvres bouger. Puis un immense choque s’abattit sur le village et Juujika put utiliser sa barrière juste à temps pour pouvoir se protéger de l’attaque.

Quand il revint à ses esprits, il n’y avait plus rien autour de lui, plus sa maison, plus sa famille. Alors il appela son dragon, Ryu, qui apparu aussitôt et il le sera fort contre lui tout en pleurant. Il désinvoqua son animal puis il cria, hurla, il se tordait dans tous les sens, jusqu’à l’évanouissement. Quelques jours plus tard il se réveilla à l’hôpital de Kiri. Après sa rééducation, il put quitter l’hôpital et il décida de suivre des cours pour devenir ninja et se venger du destructeur de son clan.

Après quelques années d’errance et son rang de Genin obtenu, il décida de se projeter vers un destin plus prestigieux, il décida de devenir Mizukage. Un avenir radieux qui lui permettrait d’obtenir ce qu’il désire le plus au monde et ainsi il pourrait accomplir son destin meurtrier. Mais il entendit parler d'une organisation cherchant à purifier le monde alors il se mit en route pour la trouver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation de Juujika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Représentation du 28 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Vs Akatsuki  :: Présentation-
Sauter vers: